Une journée à la COP 21 avec les étudiants du Master 2 FOGEM

Dans le cadre de leur formation, les élèves du master 2 FOGEM (Fonctionnement et gestion des écosystèmes marins) ont pu assister, au cours d’une journée passée à la COP21, à différentes conférences portant sur le domaine océanique. Au cours de cette journée, basée sur le thème « les océans »  les étudiants ont ainsi eu la chance de rencontrer différents acteurs dans le domaine de la recherche et de la protection afin d’en apprendre plus sur les risques qui pèsent sur le milieu marin.

Nous avons pu interroger deux élèves ayant participé à ces conférences, Ibtissem Benkeddad et Charles Timmerman.

 

BeBop : Comment s’est déroulée votre journée et qu’en avez-vous retiré ?

 

Charles Timmerman : La journée, nous étions assez libres de l’organiser comme on le souhaitait. Personnellement, J’ai choisi d’assister à un maximum de conférences mais une journée, ça passe vite ! J’ai donc assisté à une première conférence proposée par l’IUCN (International Union for Conservation of Nature) dont le thème était "les impacts du réchauffement et autres facteurs de stress". Une seconde, proposée par des chercheurs, dont le thème était "l’impact du changement climatique sur les ressources halieutiques". Et enfin, une dernière dont le thème était "la plastification des océans : impacts et solutions".

Ibtissem Benkeddad : Personnellement j’ai eu la chance d’assister à une conférence portant sur les plastiques (polluant émergent), avec la participation de plusieurs structures telle que Race For "Water", "TARA", "Expédition 7ème Continent" ou encore "Méditerranée En Danger (MED)". Lors de ces conférences, j'ai pu compléter et améliorer mes informations concernant le sujet des polluants émergents, correspondant à mon sujet de présentation lors de ma conférence qui a eu lieu le samedi 12 décembre à Etaples-sur-mer (Pas-de-Calais).

 

BeBop : Vous avez également pu rencontrer différents acteurs de la protection et de la recherche au cours de cette journée. Qui sont-ils et que vous ont-ils apporté ?

 

C. Timmerman : J’ai principalement rencontré des chercheurs ou des chargés de mission. Je n’ai pas beaucoup eu l’occasion d’échanger avec des professionnels, je les ai surtout écoutés via les conférences qu’ils proposaient. Néanmoins, j’ai pu discuter avec une personne faisant parti de « Tara expédition » afin d’en savoir un peu plus sur leurs actions.

I. Benkeddad : J’ai  rencontré le directeur de  EURONOR (Comptoir des pêches d'Europe du nord) et le président du collectif Autisme qui nous a également apporté des informations complémentaires sur les effets de ces polluants sur la santé humaine ce qui a également enrichi mes connaissances sur le sujet.

 

BeBop : A l’issue de cette journée, quelles seraient, selon vous, les attentes à avoir suite aux accords de la COP 21 ?

 

C. Timmerman :  Ce dont j’attends, aujourd’hui après la COP21, c’est tout d’abord une prise de conscience par les politiques, mais aussi, une prise de conscience globale de la population à propos de l’importance des océans, de leur rôle mais aussi des menaces qui pèsent aujourd’hui sur ceux-ci. Beaucoup ont évoqué des problèmes que tout le monde connait, comme le réchauffement climatique mais c’était intéressant que ces personnes aient évoqué pour le grand public des problèmes moins connus comme l’acidification des océans, la plastification des océans, les problèmes de recrutement etc. J’espère donc que certaines mœurs vont changer, que les personnes seront plus vigilantes mais cela m’étonnerait beaucoup. Il faudrait donc des décisions prises au niveau politique.
Au final, j’ai trouvé que l’on parlait beaucoup de la COP21 quand elle avait lieu mais aujourd’hui, j’ai l’impression que celle-ci est un peu oubliée. Et je trouve ça dommage que nous n’en savons pas plus sur ce qu’il a été décidé à l’issue de cette COP à part « Un accord a été trouvé ». Mais j’ai quand même bon espoir que les choses vont évoluer, que les comportements vont changer ! Attendons un peu avant de voir les actions mises en place …

 

Propos recueillis par Florian Douay