Reportage sur la grenouille rousse

Petit reportage photographique sur un amphibien de la région : la grenouille rousse (Rana temporaria)

© Thomas Bouvier

 

► La grenouille rousse :

 

© Thomas Bouvier

La grenouille rousse (Rana temporaria) est un amphibien de l'ordre des anoures, on la rencontre dans des milieux humides boisés et forestiers comme sur la photo ci-dessus.

© Thomas Bouvier

La grenouille rousse présente une coloration très variable, ici la femelle est brun rougeâtre et le mâle légèrement gris-bleuté (principalement visible au niveau de la gorge).

La femelle est en général de taille plus importante que le mâle.

 

► Le frai annuel des grenouilles rousses :

 

© Thomas Bouvier

Les mâles plus nombreux que les femelles émettent de légers coassements.

blabla© Thomas Bouvier

Au cours de l' accouplement que l' on appelle amplexus, une femelle peut pondre jusqu' à environ 4000 œufs.

© Thomas Bouvier

Lors du frai annuel les grenouilles rousses se rassemblent parfois par centaines dans les mares.

© Thomas Bouvier

A la fin de la période du frai qui dure 2/3 semaines certaines parties de la mare peuvent être entièrement saturées d' œufs.

 

► Quelques images du frai annuel des grenouilles rousses :

 

© Thomas Bouvier

► Quelques amphibiens que l'on peut rencontrer dans les mêmes endroits que la grenouille rousse :

 

© Thomas Bouvier

Le crapaud commun (Bufo bufo) se rencontre très communément dans les mêmes mares que la grenouille rousse.

© Thomas Bouvier

La grenouille verte comestible (Rana esculenta) est la grenouille la plus commune.

© Thomas Bouvier

La grenouille verte de Lessona (Rana lessonae) est une grenouille peu commune, de plus elle est assez difficile à différencier des autres grenouilles vertes.

 

Il existe bien évidemment d' autres amphibiens que l'on peut rencontrer dans notre région comme certains caudates tels les tritons (crêté, alpestre, palmé et ponctué) ou la salamandre tachetée, mais également d' autres anoures (grenouille verte rieuse, crapaud calamite, pélodyte ponctué, etc...) dont certaines espèces sont assez rares dans la région.

Pour information chaque année sont organisées des sorties «Fréquence grenouille» pour découvrir les espèces d'amphibiens et sensibiliser à la protection des zones humides dans le cadre d' un programme national.

 

► Une menace pour les amphibiens : la fragmentation de l'habitat

 

Lors de leurs migrations au début du printemps pour rejoindre leurs zones de frai les amphibiens doivent traverser des routes ou des sentiers très fréquentés, il s' exposent alors au risque de se faire écraser par des voitures, des vélos,  etc...

La première image ci-dessus montre une grenouille rousse qui traverse un sentier, la deuxième image montre une femelle crapaud au bord d' une voie fréquentée.

 

Les images ont toutes étés réalisées dans le département du Nord et plus précisément dans la Pévèle.

A noter: toutes les images ont été réalisées en milieu naturel dans un souci constant de respect des lieux et des animaux.

 

Texte et photographies: Thomas Bouvier